Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

.

"Je m’appelle : Oleg Ishchenko..."

.

Je suis né en Biélorussie où j’ai grandi jusqu’à l’âge de onze ans.
Puis avec ma mère nous avons déménagé en France dans la ville d’Ottmarsheim.
C’est ici qu’au collège Théodore Monod j’ai vu un ballon ovale pour la première fois de ma vie. J’avais alors treize ans et demi, j’étais en cinquième et mon professeur d’EPS a décidé de monter une section UNSS rugby.
J’ai fait partie des premiers jeunes qu’il a sollicité.

.

©Morgan Mirocolo/Provence Rugby

Didier JUILLERET et Oleg ISHCHENKO

 

Très rapidement je suis pris de passion pour ce sport.
Je m’inscris à l’école de rugby de Chalampé où je rencontre Didier Juilleret mon éducateur.
Ensemble et avec son fils Clément
nous allons nous entraîner deux fois par semaine pour finir avec un match le week-end.
Je découvre alors progressivement ce qu’est la famille rugby dans laquelle je m’intègre assez facilement.

De fil en aiguille je suis sélectionné en équipe régionale d’Alsace avec laquelle j’enchaine des matchs.
Je commence à me rendre compte qu’il ne suffit pas au rugby d’avoir un bon physique et que j’ai beaucoup de retard techniquement par rapport à mes coéquipiers qui pour la plupart ont commencé le rugby plus tôt que moi. C’était alors mon premier défi à relever et je me suis mis à travailler dur dans ce sens. À la suite d’un tournoi où se rencontrent les équipes de plusieurs régions, je suis pris parmi les trente joueurs qui vont faire les tests pour intégrer le pôle espoir de Dijon.
De ces trente joueurs, sept ont eu la chance d’intégrer le pôle espoir de Dijon, dont moi-même
.

Mes années de lycée se passent à Dijon. J’ai cours le matin et je m’entraine l’après-midi avec des joueurs qui ont un niveau bien plus élevé que ce que j’ai pu connaître auparavant. J’arrive à bien associer les études et le rugby durant ces années. Cela demande certains sacrifices et quand la plupart des jeunes de mon âge vont faire des « trucs » de jeunes, je travaille pour réussir autant d’un côté que de l’autre.
 

François Bouvier - Oleg ISHCHENKO - Felix LAMBEY

 

Oleg equipe franceLes premières sélections en équipe de France arrivent à mes dix-huit ans.

Je fais alors un match en Angleterre avec en face Anthony Watson qui nous plante trois essais à lui tout seul.
Je découvre alors ce qu’est le très haut niveau et les compétences qu’il exige.

J’intègre le Pôle France en même temps que le centre de formation de Montpellier. Cette année est très chargée tant en émotions qu’en activités.
Je découvre la structure d’un club de rugby.
Je vis seul dans une nouvelle ville où je ne connais personne. Je vais à la fac.

Je monte à Paris tous les lundis pour m’entrainer trois à quatre fois par jour puis je fais des sélections en équipe de France à 7, le Tournois des 6 Nations avec l’équipe de France moins de 20 ans et une Coupe du Monde qui aura lieu en France cette année-là.

 

 

Je vais maintenant passer d’une manière brève sur les clubs que j’ai pu connaître :

2012-2016
Montpellier Rugby Club
Je passe alors par toutes les catégories jeunes pour finir sur mon premier contrat professionnel et cinq matchs disputés en Top 14.

2016-2017
Colomiers
Je suis prêté par Montpellier à Colomiers où pour la première fois de ma vie, je ne joue quasiment pas de la saison.

2017-2018
Vannes
Je signe dans le club Breton qui me permet de véritablement découvrir la ProD2 et avoir un vrai temps de jeu.

2018- 2021
Provence Rugby
La belle région Provence-Alpes-Côte-d’Azur m’a accueillie à bras ouverts à la suite de ma saison à Vannes. J’ai pu m’imposer de plus en plus au sein de l’effectif où j’ai resigné pour deux années supplémentaires avant de terminer ma carrière.

.

Une dernière pensée pour ma famille qui m’a toujours fait confiance et soutenue tout le long de mon parcours, qui a été et qui est aujourd’hui un élément fondateur de ce que je suis en tant que joueur et surtout en tant qu’Homme.

Galerie photo :